Mot du maire

Maire

Près de 50 cm de neige en une nuit : voilà ce qui est tombé en cette nuit du 14 au 15 janvier dernier !

Ces chutes de neiges, inédites depuis plus de 10 ans, n’ont pourtant si l’on en croit nos anciens, rien d’exceptionnel.

Le progressif réchauffement climatique nous a en effet progressivement habitués à des hivers doux, sans incursion violente de la neige et du froid.

Pour le jeune Maire que je suis, cette nuit fut des plus singulière. Dès la fin d’après-midi et jusque presque minuit, Gilbert IBARS n’avait déjà pas hésité à reprendre du service, « comme au bon vieux temps », au volant du tracteur communal. David VILMIN lui embraya le pas dès 3 heures du matin pour faire face à cette neige dense et incessante.

Tout au long du week-end, Christophe IBARS reprit lui aussi du service, bénévolement, pour assurer l’ensemble de nos missions. Jean-Baptiste GASS, avec ses engins agricoles (remorques et tracteurs) évacuait progressivement la neige que Christophe lui bennait à l’aide de la tractopelle : il n’y avait en effet pas d’autres solutions pour poursuivre le passage de la lame, tant les quantités de neige tombées étaient importantes ! Des conseillers municipaux n’ont également pas hésité à sortir leur pelle, pour déneiger les accès aux bâtiments communaux.

Nombreux sont les habitants qui ont également proposé leur aide, à la commune, à leurs voisins, à nos anciens, preuve à nouveau que la notion d’intérêt collectif est bien ancrée chez bon nombre de nos concitoyens : je ne peux que les remercier du fond du cœur pour cet élan spontané.

Cet épisode neigeux m’a également valu un coup de téléphone auquel je ne m’attendais pour le moins pas… EDF Energies Nouvelles, exploitant du parc éolien me demandait en effet, dès le vendredi, que soient déneigés l’ensemble des accès et plates-formes des éoliennes, y compris celles situées sur les 6 communes vosgiennes voisines, en vertu d’une convention qui aurait été signée avec la commune de Saâles en 2018.

Une vérification rapide me permit en effet de découvrir que nous étions liés, par cette convention, à une astreinte de déneigement avec « obligation de résultats », pour permettre en tout temps « un accès routier à tout type de véhicule 2 roues motrices muni de pneus neige standards » !

Outre le problème soulevé par l’assurance, qui ne nous couvre pas pour les interventions réalisées hors de la commune, ce travail important nécessite la mobilisation de personnel communal, au détriment du service rendu aux habitants.

La réponse fut donc immédiate : « Je tiens à vous rappeler que la sécurité de nos routes et le déneigement de nos habitants passeront toujours devant les objectifs de production du parc éolien, qui à ce jour ne nous rapporte rien. Nous ne déneigerons donc pas ces éoliennes dans l’immédiat, mais seulement quand la ville et ses accès auront été déneigés. ». La convention fut dénoncée dans la foulée…

Malgré les restrictions du COVID-19, nous n’avons eu de cesse que de poursuivre nos actions.

En décembre, un livre a été distribué à l’ensemble des enfants du village, de 0 à 10 ans, en guise de cadeau de Noël. Un moyen efficace de promouvoir la culture autant que d’aider nos libraires, fortement affectés par la crise du COVID-19.

Les bons des aînés ont également été distribués, dès 65 ans : outre le geste, c’est en cette période un soutien important pour nos commerçants, artisans, restaurateurs.

L’aménagement du lotissement prévu rue de la Croix, et comprenant la création de 4 parcelles de 12,5 ares, a reçu un avis favorable des services de l’urbanisme. Nous pourrons donc prochainement procéder à la vente et accueillir, nous l’espérons, de nouveaux habitants.

En janvier, et suite à l’avis défavorable de la commission de sécurité concernant le bâtiment actuel de l’école, les élèves de maternelles ont fait leur rentrée dans des bâtiments modulables, aménagés par les enseignants et les élus. Cette situation, transitoire, devrait prendre fin à l’été, suite à l’engagement de travaux de mise en conformité. Cette malheureuse parenthèse aura coûté près de 80 000 € à la commune. Mais ces dépenses étaient nécessaires et incontournables, pour assurer la sécurité de nos maternelles.

La semaine de Cirque a eu lieu à l’école, avec l’appui de la troupe du Cirque Joubinaux, qui se produit chaque année au Parc des Cigognes à Kintzheim. Cette semaine destinée à l’ensemble des élèves de la maternelle au CM2, placée sous le signe de la culture et de l’art, a été entièrement financée par l’Association de Parents d’élèves pour un montant de près de 5 000 €.

La commune a été mise à l’honneur à deux reprises : nous avons été récompensés pour la qualité de notre nouveau site internet en recevant le 5ème prix des Trophées de la Communication et la commune a été labellisée « Station Verte ». Deux reconnaissances méritées qui vont aider à la promotion et à la mise en valeur de notre ville !

Preuve de l’attrait touristique de la commune, notre VVF fut l’un des rares en France à rester ouvert pendant les congés de Noël et de février, malgré la pandémie. La fréquentation fut importante. La valorisation de notre territoire passe également par cette structure communale gérée par la société VVF.

Enfin, nous avons accueilli deux nouveaux personnels communaux. Déborah DELLENBACH est arrivée en janvier, en tant qu’Assistant des Services à la population et Guillaume MARCHAL est arrivé le 1er février, en tant qu’agent technique des interventions rurales. Leur appui nous sera précieux.

Plus que jamais, et malgré le contexte, nous nous efforçons de développer une communication transparente et une présence de tous les instants.

Ne pouvant du fait du contexte sanitaire organiser de réunion publique comme nous l’avions pourtant prévu, vous trouverez donc dans ce Grain de Sel une feuille à déposer vous permettant de nous interpeller, de nous faire part de vos souhaits ou avis.

L’action municipale doit en effet être guidée par l’intérêt du plus grand nombre. J’aime en ce sens souvent à me rappeler de l’étymologie du mot « mandat » : du latin « mandatum » = littéralement « donner la main », ou selon le code civil « acte par lequel une personne donne à une autre le pouvoir de faire quelque chose pour le mandant et en son nom ».

Se voir confier un mandat, c’est donc agir au nom de tous, et non au seul nom des idées que l’on défend. Ce sont en effet toujours la confrontation des idées, le débat, et la recherche du compromis qui permettent toujours de trouver, ensemble et dans le respect de l’autre, la meilleure solution.

Des principes essentiels pour garder les pieds sur terre…

 

                                                                                                                                                             Bien fidèlement                                                                                                                                                                                                                        R. Mangenet

Archive des mots du Maire